Perchés dans les arbres…

C’est un weekend magique un peu hors du temps que nos AOPiens ont vécu pour terminer l’année. Avec ces fortes chaleurs, quoi de mieux que la fraicheur des sous bois ? Nous voilà donc partis pour Saligny, où nous attendaient Fleur, Mag et Tom, des éducateurs en grimpe d’arbre, qui nous ont accueillis pour un weekend en pleine nature.

.

Avant toute chose, il a fallu s’équiper : baudriers, mousquetons, corde anti-fusion… Il en faut du matériel pour se hisser vers la cime en toute sécurité !

.

.

Puis, en deux groupes, on apprend à grimper de deux façons : en duo, l’un assurant l’autre, ou en autonomie, grâce à un système de corde au pied appelé « pédale ». Les grands comme les petits testent les deux techniques et se débrouillent plutôt bien. Alban, le plus jeune, est bluffant de rapidité !

.


.

Pause pique-nique, puis on repart à l’assaut des arbres pour peaufiner notre technique… Certains sont déjà assez à l’aise pour prendre la pose face à l’objectif !

.

.

En soirée, une conteuse nous rejoint autour du feu pour nous faire voyager avec ses histoires venues d’Afrique ou du Brésil. Nous en profitons pour faire griller quelques chamalows… Il y a des bases incontournables !

.

.

L’heure est ensuite venue de se préparer pour la nuit… dans les arbres, bien sûr ! Chacun a choisi son hamac et a pu le rejoindre, en grimpant à la corde, ou installé confortablement dans une chaise et hissé par les copains encore en bas. Certains ont dormi perchés à 20m de haut quand même ! Pour bercer ceux qui ne se sont pas endormis à peine allongés, Anne-Gaëlle a poursuivi ses contes en hauteur.

.

.

Le lendemain matin, nous nous sommes réveillés avec le lever du soleil et sommes descendus tranquillement, chacun à notre rythme, pour partager un bon petit-déjeuner livré au pied de l’arbre.

.

.

Puis nous sommes repartis pour une nouvelle journée d’aventures. Au programme, deux nouveaux ateliers : un hamac perché en hauteur, qu’ont apprécié Héloïse, Salomée et Maxime, et un saut pendulaire. Les AOPiens ont fait le plein de sensations en montant à plus de 10 mètres, puis en se lançant dans le vide sous les encouragements des copains.

Nathanaël : « J’ai peur mais j’y vais parce qu’après je serai fier ».

Soukaïna : « Juste avant de sauter, j’ai pensé très fort à l’AOPA »

.

.

A côté de ça, ce weekend a aussi été l’occasion de moments plus calmes, entre jeux en bois, atelier sur les nœuds, observation d’insectes à la loupe et petite sieste avec massages ! Elle est pas belle la vie ???

.


.

Petite dédicace à Salomée, qui n’a pas oublié de réviser pour le brevet de lundi, ainsi qu’à Margot qui a dû annuler son weekend à cause du report des examens. On croise les doigts pour vous et pour tous nos AOPiens qui passent les épreuves cette semaine.

.


.

Un grand merci à Fleur, Mag et Tom qui nous ont embarqués dans leur univers pendant ces deux jours et ont su nous transmettre leur passion pour les arbres avec enthousiasme et bienveillance. C’était vraiment un chouette weekend !

.


.